Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

max-copie-1.jpg

source photo LNR


Bienvenue sur ce site où vous trouverez toutes les informations sur les stages qui présentent la préparation à la naissance et l'accompagnement tels que cela se faisait à la clinique Montaigne de Châteauroux, avec le Dr. Max Ploquin et son équipe, où la maman, le papa certes, mais aussi parfois d'autres membres de la famille participaient aussi à la naissance et s'y préparaient.

Livret Préparation

carnet.png

 

Max Ploquin distibuait ce livret lors de ses ateliers. Vous pouvez à présent en prendre connaissance en cliquant sur les liens ci-dessous ou l'imprimer.

 

Contacter Max


Association Quelle naissance ?
Les rencontres de Châteauroux
185, Boulevard de Cluis
36000 Châteauroux
dr.max.ploquin@wanadoo.fr
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 22:36

Max Ploquin nous a tiré sa révérence après nous en avoir prévenu.

Il est mort, "dans sa maison" entouré des siens, dans la journée de samedi (le 25 aout 2012).

Max est un ami, la mort n'y change rien. Il est désolé de nous quitter alors que nous nous réjouissions de le fêter lors de notre 5° Colloque en septembre 2013 à Chateauroux. Nous ferons tout pour lui rendre un bel hommage à cette occasion.

La date de ses obsèques sera transmise dès que possible. Tous ceux qui le souhaitent peuvent mettre un mot, en particulier un témoignage, sur notre site :

www.societe-histoire-naissance.fr


Paul Cesbron
Secrétaire
Société d'Histoire de la Naissance
03 44 25 39 91

-------------------------------

Je m'occupais de la gestion et de l'actualisation de son site Internet. Je n'ai pas voulu croire que son récent AVC pouvait avoir des conséquences. J'avais d'ailleurs changé à sa demande les dates de ses ateliers pour lesquels il avait des projets dès la rentrée de septembre (en cela ses 82 ans ne lui faisaient pas peur). J'ai le coeur triste d'apprendre son décès ce soir.

Sophie Gamelin
Consultante
Site Projet de Naissance

annonce éditée le 26 aout 2012 à 22:18.

-------------------------------

L'avis d'obsèques a été mis en ligne sur le site de La Nouvelle République ce mardi 28 août 2012 (cliquer sur l'image pour agrandir).


max-obseques

Partager cet article

Repost 0
Published by Max Ploquin - dans Avis de décès
commenter cet article

commentaires

Agnès 06/01/2013 11:53


Ce n'est que quelques jours après le début de cette année 2013 que l'on m'a appris ton décès cher Max...Cela m'a retourné car j'avoue m'attacher rapidement aux gens qui ont un coeur débordant
d'humanité et de gentillesse : tu en faisais partie.


J'ai eu cette très grande chance de pouvoir assister à une de tes formations, c'était en février et avril 2012 : c'était il y a si peu de temps et tu étais encore rempli d'énergie.


C'est un immense merci que je te dois, et j'aurais souhaité te le dire plus tôt, mais on attend souvent, on reporte (j'attendais d'être enceinte pour cela...) : quelle erreur...


Ce stage en 2012 m'a permis de rencontrer un homme, particulier certes, mais tellement généreux de coeur, tellement amoureux de la vie, des femmes qui la portent et de leurs hommes que tu
incluais avec tant de ferveur dans le déroulement de la grossesse, de l'accouchement !


Lors de la 1ère partie du stage, j'étais un peu intimidée : par toutes ces femmes avec un ventre déjà bien arrondi ou qui projetaient de façon très proche d'avoir un bébé, mais aussi par toi et
ton envie immense, parfois même chargée d'impatience, de nous voir réussir les exercices permettant d'aborder au mieux une fin de grossesse ainsi qu'un accouchement des plus naturels qui
soient. 


Lors de la 2e partie (en avril), j'étais enfin à l'aise et heureuse de retrouver certains couples cotoyés en février, de renconter de nouvelles personnes croyant en tes enseignements (de jeunes
sages-femmes) mais aussi de revoir ce petit homme nous accueillant avec toujours autant de joie et des bras grandement ouverts. Cette session m'a également permis de mieux connaître mon ami, de
créer avec lui des liens que je n'aurais pas eu sans ta formation à Châteauroux.


A l'heure actuelle, je termine mes études d'étio et attends avec impatience la fin pour me lancer dans cette grande aventure que tu nous racontais avec tant de poésie. J'aurai, sans nul doute,
une énorme pensée pour toi à ce moment et n'oublierai pas tes enseignements...


Un denier MERCI à toi Max, et à ceux qui t'ont épaulé lors des stages, pour nous avoir initiés à l'accouchement sans douleur, pour nous avoir donné beaucoup de bienveillance, de chaleur. C'est
désormais à nous de continuer à faire vivre tes idées Max, repose en paix...

Tourné Claude-Émile 12/09/2012 15:14


il aura fallu une amie ayant des connaissance à Châteautroux pour que nous apprenions le décès de Max.


C'était pour moi un ancien, un précurseur, un témoin de l'histoire. Mais comme nous étions communistes tous les deux c'était aussi un camarade et un passeur de messages ce qui nous mettait, avec
quelques années de ditance, sur un pied de complète fraternité. Je l'ai encore vu, pareil à lui-même, comme si pour lui le temps s'était une bonne fois arrêté, à l'occasion d'une conférence que
j'ai donnée ce printemps à Châteauroux pour la cause des femmes, cette fois celles qui ont subi des mutilations génitales. Il était venu avec sa compagne et sa présence avait une fois de plus été
pour moi un gage de ce que mon action allait dans le bon sens.


Car il ne faut pas oublier que Max avait été un maquisard, résistant dans son plus jeune âge d'homme, à ce moment de l'histoire où les choix pesaient lourd. Il avait ensuite été un militant de
l'accouchement sans douleurs au moment où  cette bataille avait tout de la bataille idéologique prolongeant celle de la Résistance. C'était les mêmes contre les mêmes, même si les fleurets
apparaissaient plus mouchetés.


Et ils ont fini, les mêmes, par le mettre hosrs d'état de mener sa lutte pour la libération des femmes de l'aliénante douleur idéologiquement imposée. Ils ont fermé Montaigne, l'obligeant à
nouveau à une certaine clandestinité. Et ils ont fini par lui interdire l'exercice de ce métier de médecin pour lequel il était si manifestement fait. Mais ils n'ont eu raison ni de son combat,
ni de sa foi et les Dossiers de l'Obstétrique annoncent encore, au delà de son départ, sa présence prévue dès octobre pour une "préparation SÉRIEUSE".


Max, mon camarade, mon frère, mon confrère, mon compagnon de lutte, je te salue. Que ceux que tu as laissés sur le bord de la route acceptent mes condoléances. Simone se joint à moi.

annie beunet 11/09/2012 12:35


C'est un choc  pour moi et mes enfants (4) tous nés accompagnés de Max d'apprendre la nouvelle de son décés. Cet homme si respectueux des femmes , des hommes et des bébés cet homme si
généreux qui a su transmettre son savoir à tous sans condition et sans préjugé. Je te remercie de tout mon coeur Max pour cette transmission qui a changé ma pratique et qui me permet aujourd'hui
d'être fière d'avoir fait un bout de chemin avec toi.Annie Beunet

Douce 05/09/2012 20:02


Max tu nous as ouvert les yeux


tes stages furent une révélation


c'était toute une aventure, entre révélations préhistoriques, discussions parfois houleuses entre participants, mais ta bonté, ton efficacité, tes connaissances et ton désir d'aider la femme,
l'enfant et le papa


Paco a maintenant presque dix mois; grâce à toi il est arrivé au monde dans la paix, la douceur, et l'accouchement est le souvenir d'une immense, belle, douce mais puissante émotion, dans
l'intimité.


Grâce à toi son départ dans la vie est si beau si bon


avec Isabelle vous nous avez reçus si gentiment


je suis très remué par ton départ soudain et inattendu


mais il paraît que là haut dans la blancheur c'est la paix et la félicité


en tous les cas, si le bonheur de l'au-delà est proportionnel à ce qu'on a donné de bon aux autres, alors tu es au pinacle


 


MeRcI


 


Vincent Douce

Rondet Mathilde 05/09/2012 20:01


C'est douloureux de savoir que tu n'es déjà plus, on se dit qu'il ne faut pas rater les gens et toi tu fais partie de ceux qu'on ne remplacera jamais parce que tu avais compris des choses, que tu
les avais vécues, et que tu les transmettais avec force pour que les choses se passent dans la beauté pour la naissance de tous ces enfants. 


Notre Paco est né à la lueur de la bougie, et dans mon coeur il y avait ta voix paisible pour aider chacun de ces moments que je vivais en tant que femme et presque mère, qui étaient tellement
intenses, tellement nouveaux. Quand j'ai perdu pied sur ce sol pourtant planche de bois, il y avait dans ma mémoire ton regard rassurant pour me porter moi jeune femme et presque mère, ta
présense dans mon souvenir qui me donnait tant d'amour pour l'arrivée de notre enfant.


On est triste et en même temps on pense à tout ce que tu a fait, qui restera à jamais dans notre vie comme présence présente, vivante.


Alors merci, merci Max d'avoir été transparent, d'avoir été ce que tu as été, car déjà juste pour moi et je sais que tu l'as fait pour tant d'autre, tu as changé ma vie, nos vies à moi, Vincent
et Paco. Ton humour, ta douceur, ta chaleur humaine nous poursuivront chaque jour comme le cadeau d'une rencontre pas ordinaire qui nous a offert la possibilité de vivre pleinement et librement
cet accouchement. 


Avec tout mon amour, et mon infinie tendresse, merci encore pour tout. 


 


Mathilde

Etats Généraux

Suite aux États généraux de la naissance en 2003, le CIANE et les 127 associations d’usagers qu'il représente, a organisé en collaboration avec l’association « Quelle naissance ? - Rencontres de Châteauroux », les ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA NAISSANCE en septembre 2006, à Châteauroux, sur le thème : "Quelle naissance demain ? Quels changements souhaitent les usagers ?" Visitez le site !

Max soutient...

 

Comme le CIANE l'a très bien exprimé lors des États Généraux 2006 à Châteauroux en septembre 2006, l'association "Quelle Naissance - Les rencontres de Châteauroux" et Max Ploquin, apportent leur totale soutien aux revendications des étudiantes sages-femmes et à toutes les sages-femmes qui ont tant de mal à pratiquer leur profession pourtant tellement indispensable au progrès humain. Car le début de la grossesse, son évolution, la naissance, c'est à dire le tout début de la vie, en fait, conditionnent le bon déroulement de la vie de l'être humain... Et dans ce domaine, le rôle des sages-femmes est à la fois fondamental et irremplaçable. Les sages-femmes ont le droit à notre respectueuse considération et à notre reconnaissance. Lire la lettre adressée au ministère de la Santé

Extraits des ses films



Naissance de Sylvain et Olivier selon la méthode de psycho-prophylaxie obstétricale (accouchement sans douleur ou ASD).
Un film de Max Ploquin.

 



Je te connaissais déjà ! Naissance selon l'approche haptonomique de Montaigne. Un film de Max Ploquin.

 

 

La naissance de Manon. Naissance selon l'approche haptonomique de Montaigne. Un film de Max Ploquin.